Acheter une voiture d’occasion sans risque 

Il est reconnu qu’acheter une première voiture usagée est probablement l’achat le plus important dans la vie d’un adolescent aujourd’hui. Cette possession lui offre non seulement une liberté accrue mais également un certain prestige social auprès de ses amis qui, jaloux, n’ont pas encore obtenu la même chance.  L’auto usagée n’est pas automatiquement une source de bonheur, toutefois : si un mauvais modèle est sélectionné, l’enfer pourrait se déchaîner sur le nouveau conducteur et ce en quelques mois seulement. Il est donc primordial de ne pas prendre ce premier achat à la légère !

Il existe depuis de nombreuses années un débat sur la meilleure façon d’acquérir une automobile usagée. Depuis la forte croissance des sites web de ventes de voiture (LesPac et Kijiji au Québec, La Centrale ou Autoscout24 en France), de plus en plus de jeunes acheteurs délaissent les concessionnaires d’autos usagées au profit du commerce avec les particuliers. Est-ce la meilleure solution pour eux? Peut-être bien que oui, mais il faut se poser la question avant de faire un choix définitif! Chaque option détient, en fait, ses propres avantages.

Les sites de voitures usagées : plus abordables

On ne se le cachera pas : pour faire des aubaines, c’est généralement mieux de procéder en achetant un véhicule exposé sur le bord de la route ou en fouillant le web. Comme les gens espèrent généralement se départir de leur véhicule dans le laps le temps le plus court possible, ils seront plus ouverts à négocier sur le prix et tenteront parfois de battre les prix de la très forte concurrence.

Si vous avez de très bonnes connaissances de la mécanique automobile, vous risquez un peu moins de vous faire avoir. Le problème que les acheteurs rencontreront généralement sur le marché des particuliers est au niveau des vices cachés : un défaut se révélera quelques jours ou quelques semaines seulement après l’achat de leur véhicule. Il reste possible de contrer le problème en demandant une inspection au vendeur, mais celui-ci n’acceptera pas nécessairement – et vendra son bébé à un client moins grognon.

Les concessionnaires d’autos d’occasion : la tranquillité d’esprit

Le principal avantage en traitant avec les concessionnaires est que vous limitez fortement les risques d’acheter un véhicule en mauvais état. La très grande majorité de ces entreprises fera elle-même l’inspection complète des véhicules et effectuera les réparations nécessaires pour que le véhicule fonctionne bien. On offrira également une garantie limitée, qui pourrait par exemple couvrir les 1000 premiers kilomètres, pour assurer le bon fonctionnement du modèle.

Évidemment, le prix à l’achat sera généralement plus élevé. Pour ceux qui ne connaissent que très peu de choses dans le monde de l’automobile, cela peut-être très rassurant de savoir qu’aucun bris n’est sur le point de survenir. Il ne faut toutefois pas s’attendre à des miracles si on achète une voiture reconnue pour briser facilement, car des problèmes pourraient facilement survenir après l’expiration de la garantie, mais quelques précautions seront suffisantes.

En conclusion, si vous optez pour un concessionnaire, choisissez-en un en qui vous pourrez avoir confiance. À Montréal, par exemple, l’entreprise Courtier Auto Laval recense 35 pages de commentaires de clients satisfaits de ses services. Vous pourriez trouver plus d’information sur le site web de l’entreprise. Je ne saurais pas vous conseiller sur les bons coins en Europe, mais je vous souhaite bonne chance dans vos recherches !